Menu

Une deuxième journée perturbée ?
30 juillet 2021

Même si les 123 coureurs arrivés à Bourg-en-Bresse avec en tête Alvaro Hodeg Chagui (Deceuninck-Quick.step) ont parcouru la première étape à une moyenne de 44,28 km/h, Les hostilités au Tour de l’Ain débutent-elles lors de la deuxième étape ? Ce vendredi 30 juillet, entre Lagnieu et Saint-Vulbas, ils trouvent sur le parcours de 130,1 km, la côte de Corlier (8,8 km à 4,9 %, km 40,2), le col de Ballon (2,2 km à 5,8 %, km 68,4), la montée d’Ordonnaz (11 km à 4,4 %, km 95,1) et le col de Portes (2,3 km à 7 %) à 29 km de l’arrivée jugée à Saint-Vulbas au terme d’une descente et d’une partie plate.
Une première sélection devrait s’effectuer et les prétendants aux premiers rôles se dévoiler. Les sprinteurs vont probablement laisser place aux puncheurs et grimpeurs qui vont se jauger en vue de la troisième étape juge de paix plus escarpée vers Lélex Monts-Jura. Cette deuxième étape semble permettre aux attaquants de s’exprimer. Toutefois, l’armada Deceuninck-Quick.step devrait être en mesure de défendre ses maillots jaune et vert détenus par Alvaro Holdeg. Présent en tête de la course en fin d’étape hier, l’effectif AG2R Citroën Team plutôt homogène peut animer les débats. Groupama-FDJ semble avoir des ambitions pour chaque journée comme le révélait hier l’attaquant du jour, Antoine Duchesne. D’autres équipes dont les coureurs sont aussi en quête de sensations veulent se montrer aussi. Cette deuxième journée annoncée avec des perturbations pluvieuses s’annonce ouverte.

Retour en haut