Menu

Tour de l’Ain, fidèle à sa tradition
6 août 2022

« Un Tour de l’Ain, fidèle à sa tradition avec des étapes courtes, dynamiques et exigeantes sur trois jours », présentent les organisateurs d’Alpes Vélo à propos de cette 34e édition qui a lieu du 9 au 11 août. Intégrée au calendrier de l’Union Cycliste Internationale (UCI), l’épreuve accueille, quelques semaines après le Tour de France, vingt effectifs de six coureurs parmi les meilleures équipes mondiales : World Tour, Continentales UCI et sélections nationales.

Mardi 9 août, Châtillon-sur-Chalaronne accueille à 12h15, le départ de la première étape, traditionnellement de plaine. Le peloton traverse dans sa première partie le pays des Dombes et ses étangs puis se dirige vers la Bresse avant une arrivée finale dans le Revermont prévue à 15h45 au terme d’un parcours de 150,90 km.
Mercredi 10 août, la deuxième étape conduit les coureurs de Saint-Vulbas (à 12h) à Lagnieu (vers 15h40). Les contreforts du Bugey démontrent que la course se durcit avec 2600 m de dénivelé pour 142,50 km. Les hommes forts vont se montrer sur ces routes sinueuses.

Jeudi 11 août, la troisième et dernière étape s’élance du plateau d’Hauteville (à 12h35) pour aller en direction de Lélex-Monts-Jura où sera jugée l’arrivée vers 15h45. Le programme comprend plus de 3200 m de dénivelé. Autrement dit, il s’agit d’une véritable étape de montagne. Les difficultés s’enchaînent sur 128,90 km. Une première avec la double ascension du col de Menthières est proposée.

« Le terrain de jeu propice aux mouvements de course sacrera un coureur offensif et talentueux à n’en pas douter », promettent les organisateurs. La liste des vainqueurs ne dément pas cette phrase. Le dernier en date est Michael Storer passé du Team DSM à Groupama-FDJ cette saison. Les jeunes coureurs seront nombreux à vouloir se montrer face à une concurrence d’aguerris, comme le double champion du monde Julian Alaphilippe, de retour en France, ou Guillaume Martin dont l’équipe, Cofidis, composée de grimpeurs semble arriver avec des ambitions. Le Tour de l’Ain est également l’occasion de jauger l’état de forme avant la Vuelta.

Avant mardi, place aux amateurs ce dimanche 7 août avec la cyclosportive Lélex-Pays de Gex au cœur du Pays de Gex et des Monts-Jura.

Retour en haut