Menu

Alaphilippe confirmé pour le Tour de l’Ain 2022
8 août 2022

La confirmation des partants et le retrait des dossards marquent traditionnellement le début d’une épreuve cycliste par un côté administratif. L’état de forme des coureurs et l’infirmerie peuvent faire changer la composition des équipes.

Julian Alaphilippe (Quick-Step Alpha Vinyl Team) est confirmé dans l’Ain où il a connu sa première victoire chez les pros en 2014. Le double champion du monde accompagné par Rémi Cavagna effectue son retour sur une compétition en France. Le public français l’attend. Surtout que c’est la première fois qu’un champion du monde est au départ du Tour de l’Ain.

Après un Tour de France arrêté prématurément cause Covid, Guillaume Martin a soif de revanche. Cofidis affiche ses ambitions en l’épaulant par les grimpeurs espagnols Ruben Fernandez et Jesus Herrada, et français, François Bidard et Rémy Rochas. Lotto Soudal renforcé par l’expérimenté Tim Wellens et Sylvain Moniquet entend bien placer sur orbite, comme l’an passé, Harm Vanhoucke (2e). AG2R Citroën Team confie les commandes à Geoffrey Bouchard et Lilian Calmejane, et possède une carte à jouer le premier jour avec Clément Venturini. Si sprint il y a, ce dernier sera certainement confronté à Jason Tesson. Saint-Michel Auber 93 placera probablement Stéphane Rossetto et Romain Cardis dans des échappées en compagnie de membres de B&B Hôtels KTM. Maxime Chevalier avait été l’un des meilleurs représentants en 2021. Groupama FDJ présente Clément Davy, Sébastien Reichenbach, Rudy Molard et Jake Stewart, notamment, des hommes capables d’animer au moins une journée et pourquoi pas de viser le podium comme Matteo Badilatti, 3e en 2021 (absent en 2022).

Le local Geoffrey Soupe rêve de gagner une étape tout comme certainement son équipier Paul Ourselin, autre atout chez Total Energies. Team Arkea Samsic aligne également une équipe de belle facture avec Anthony Delaplace, Nicolas Edet, Elie Gesbert et Simon Guglielmi.

EF Education Easy Post a modifié sa composition d’équipe (pas de Padun ni de Steinhauser) et mise sur Stefan Bissegger qui s’est déjà distingué sur le Tour de l’Ain. C’est aussi le cas de Julien Bernard, meilleur grimpeur en 2020, avec une équipe Trek Segafredo composée de cinq nationalités dont le Danois Mattias Jensen, 5e en 2021. Le jeune Colombien Andres Camilo Ardila Ordonez guidé par George Bennett sera à surveiller en montagne tout comme un homogène Movistar Team. Alexandre et Nicolas Vinokurov défendent les couleurs de Qazakhstan Development Team.

Le Tour de l’Ain révèle chaque année, des jeunes coureurs issus d’équipes moins chevronnées. A qui le tour en 2022 ?

Retour en haut